Que manger et boire à la Nouvelle-Orléans ?

Avant de vous parler de la nourriture et des boissons propres à la Nouvelle-Orléans, laissez-moi vous présenter un peu cette ville… et sa culture !

Nonchalance, « joie de vivre », couleurs, de la musique à tous les coins de rue… La Nouvelle Orléans porte bien son surnom de « Big Easy ». Et sa cuisine n’est pas en reste !

Cette cuisine métissée contraste avec le reste de la nourriture américaine. La Louisiane étant réellement un Etat à part, ce n’est pas une surprise !

La cuisine cajun et créole est constituée d’une grande richesse d’ingrédients, tant au niveau des épices que de la viande, des poissons ou des légumes.

Voici donc une liste non exhaustive des spécialités que l’on peut goûter là-bas. Je vous préviens tout de suite : la nourriture de la Nouvelle-Orléans n’est pas franchement vegan !

La nourriture typique de la Nouvelle-Orléans

Les plats salés de Louisiane

Les Po-Boys sont des sandwichs à la viande ou aux fruits de mers frits. Habituellement très consistants, c’est LA spécialité de la Nouvelle-Orléans. Leur nom leur vient de la contraction entre Poor et Boy. Attention, un sandwich pour deux personnes suffit largement !

Image par skeeze de Pixabay

Les muffalatas sont les autres sandwichs iconiques de la ville. Le pain au sésame est d’origine sicilienne et ils sont généralement garnis de charcuterie et de salade aux olives.

Le gumbo est une sorte de soupe très épaisse, servie avec du riz des fruits de mer ou de la viande.

La turtle soup, je vous rassure tout de suite, il ne s’agit pas d’une soupe à la tortue mais bien d’un potage à base d’oignon, d’ail, de poivrons verts, de céleri et d’épices.

La jambalaya, la paëlla de Louisiane ! Le riz est accommodé de ce qu’on a sous la main : jambon, poulet, saucisses, porc frais, crevettes, crabe… Au restaurant, on le sert surtout en accompagnement, donc moins travaillé qu’à la maison.

Image par AURELIE LUYLIER, You’re Welcome! de Pixabay

Les huîtres grillées au charbon ou au feu de bois, généralement agrémentées de beurre à l’ail, de tomates, de parmesan…

Image par Sharon Ang de Pixabay

Le poisson, pêché dans les eaux des Bayous qui regorgent de nombreuses espèces, dont l’omniprésent catfish (qui n’a rien à voir avec notre poisson-chat, c’est en fait de la barbue), que les Louisianais savent préparer de nombreuses façons (farci au crabe, par exemple).

Le boudin blanc épicé est, quant à lui, une spécialité cajun composée d’une saucisse de porc, d’oignon, de riz et d’épices. Attention, ils n’ont rien à voir avec nos boudins, la viande est hachée plus grossièrement et fait donc comme des petits morceaux dans le boudin.

Les andouilles, sorte de saucisses fumées au sucre de cannes. Rien à voir non plus avec les andouilles françaises !

L’étouffé d’écrevisses constitué d’écrevisses cuites et assaisonnées avec une sauce épicée (bien sûr !) servies sur du riz. Il est également possible de manger des écrevisses vapeur à décortiquer soi-même en revanche.

Les softs shell crabs, de petits crabes cuits entiers à déguster en apéritif ou en entrée.

L’alligator, que j’ai testé frit, en petite bouchée apéritive. Sa chasse étant légale (en septembre seulement), on en trouve au menu dans les restaurant. La viande est proche du poulet, je trouve, en plus ferme.

Et les desserts en Lousiane ?

Les beignets que l’on trouve par exemple au Café du Monde, à déguster accompagnés d’un café au lait.

Les pralines, un mélange de sucre de cannes et de noix de pécan. Encore une fois, à ne pas confondre avec nos pralines car celles-ci sont à base de chocolat.

Le bread pudding, un genre de pain perdu arrosé de rhum et truffé de raisins de Corinthe.

Image by Daniel Albany from Pixabay

Le Banana Foster, une banane flambée au rhum servie avec de la glace à la vanille.

Les boissons typiques de la Nouvelle-Orléans

Attention, comme partout aux Etats-Unis, il n’est pas permis de consommer une boisson alcoolisée avant 21 ans. Les serveurs demandent régulièrement une pièce d’identité pour attester de votre âge s’ils ont un doute et la présence d’une personne majeure (même un parent) ne permet pas d’outrepasser cette règle. C’est assez strict mais nous avons pu la contourner quelques fois. A vous de voir !

Les sno-balls que je place dans les boissons mais cela se discute. Il s’agit de petits pots de glace pilée, arrosés de sucre de canne.

Le Sazerac, le cocktail officiel de la ville. Il est composé de Sazerac (un rye), d’Herbsaint (une liqueur à base d’herbes qui rappelle l’absinthe), de bitters et de sirop simple.

Photo by Johann Trasch on Unsplash

Le Pimm’s, fait de Pimm’s no 1, de sirop simple, de jus de citron et d’une tranche de concombre.

Le Mint Julep, cocktail typique du sud des USA, cette boisson est à base de menthe fraîche, bourbon, eau, sucre et glace. Parfaite après une chaude journée !

Image by jnprice73 from Pixabay

Le French 75, un cocktail au champagne et au gin (ou au cognac).

Et de nombreux autres mais il ne tient plus qu’à vous de les découvrir !

Merci d’avoir pris le temps de parcourir cet article. Maintenant que vous savez tout sur la nourriture et les boissons de la Nouvelle-Orléans, je vous invite à faire un tour par ici :

City-guide : 4 jours à la Nouvelle-Orléans

La route des plantations en Louisiane

Découverte des environs de la Nouvelle-Orléans : Lafayette, le Bayou et le pays Cajun