Bienvenue dans cette série de billets consacrés à notre road-trip dans les Highlands, en Ecosse, d’une dizaine de jours en octobre 2019 !

Après nos deux premiers jours à Édimbourg, dont vous trouverez le récit par ici, et notre première immersion dans le Loch Lomond (par ici et par ici), voici la suite de nos aventures.

Cet article vous présentera les idées de visites et les activités à faire à Glen Etive et dans la Glen Coe Valley pendant que nous poursuivons notre road trip en Ecosse !

Visiter l’Ecosse : itinéraire autour de Glen Etive

Jour 5 – Glen Etive, randonnée dans la Lost Valley et Fort Williams

A la rencontre de la magnifique route de Glen Etive

Après un nouveau petit-déjeuner de rois dans notre B&B (même menu pour moi – on ne change pas une équipe qui gagne et je dois admettre avoir une légère passion pour les pancakes – et saumon fumé accompagné d’œufs brouillés et de fruits frais pour Monsieur Ours) nous nous mettons en route pour Glen Etive. 

Glen Etive est une longue vallée dans la zone protégée de Glencoe. Une route à voie unique, ou « single track road », très typique de l’Ecosse a été construite le long de la rivière Etive, jusqu’au Loch Etive. Cette route est considérée comme l’une des plus belles d’Ecosse et pour cause !

Nous en prenons plein la vue pendant 1h30, malgré la brume qui nous cache de temps en temps le paysage au loin. Les hautes montagnes au loin sont impressionnantes et la vallée n’est pas en reste. Une succession de forêts, de vallées, de champs, de couleurs et de paysages nous éblouissent en continu. Nous croisons tour à tour plusieurs petites cascades et longeons une rivière assez mouvementée dû au mauvais temps de ces derniers jours. 

Nous sommes à court d’adjectifs pour qualifier la beauté de ce qui nous entoure et continuons donc dans un silence admiratif. 

Nos photos sont bien plus parlantes que mes mots, je vous laisse donc admirer ce majestueux paysage. 

Arrivés au bout de notre single track road, nous faisons demi-tour et reprenons exactement le même chemin, en évitant les voitures qui viennent en sens inverse grâce aux fameuses passing places aménagées sur les côtés.  

Bienveillance et politesse sont les maître-mots des routes écossaises ! Un petit merci à chaque fois que l’un d’entre nous s’arrête, voir un grand coucou de la main quand nous croisons des locaux plus âgés et nous voilà repartis. 

Road trip en Ecosse : Glencoe et la Lost Valley

Glencoe, point de départ de la randonnée de la Lost Valley

Nous avons ensuite rejoint le Glen Coe village et avons profité d’un déjeuner au Clachaig Inn, un restaurant au thème hivernal, tout en se réchauffant à côté de leur poêle à bois. 

Randonnée dans la Lost Valley

Après avoir repris des forces lors de notre déjeuner, il est temps de commencer notre randonnée pour la Lost Valley ! 

Pour information, nous hésitions entre deux randonnées, la Lost Valley (environ 6 kilomètres, 3h00) et le Pap of Glencoe (environ 7 kilomètres, 3h30) mais cette dernière est déconseillée en cas de pluie ou de brouillard. Etant donné que nous avions de la pluie ET du brouillard, nous avons décidé de tenter la Lost Valley. 

Nous avions lu qu’autrefois, le bétail volé était caché dans cette vallée reculée et invisible, qui fait penser à un cirque que l’on peut retrouver dans les Pyrénées. Nous avions donc plutôt hâte de la découvrir ! 

Cette randonnée commence sur un parking, qui offre un très beau point de vue sur les Three Sisters, les trois montagnes qui cachent la vallée perdue. 

A savoir : nous avons eu du mal à trouver le parking pour commencer cette randonnée. Ici, comme dans beaucoup d’endroits en Ecosse, n’hésitez pas à vous servir de la fonction longitude et latitude des GPS : vous trouverez beaucoup plus facilement !

Après le parking, il descendre et marcher un peu dans la plaine, puis poursuivre dans un bois. Nous devons alors franchir quelques passages délicats à cause de la pluie : un escalier en métal particulièrement droit et glissant ainsi qu’un pont en bois tellement mouillé qu’il ressemblait à un miroir. 

Une fois passé ces endroits, nous débouchons au pied d’une montagne. D’ici nous avons déjà une très jolie vue sur la plaine en contrebas et les montagnes en arrière-plan

Nous continuons l’ascension de la montagne qui nous fait face et longeons pendant un moment de grandes cascades et rivières, encore une fois très impressionnantes à cause des litres d’eau qui nous tombent dessus depuis quelques jours !

Au bout d’un (très) long moment, nous arrivons face à une petite cascade qu’il nous faut traverser. C’est le moment de s’équiper car même si nous ne sommes pas en sucre et ne craignons pas l’eau, les 10°C degrés environnants ne nous donnent pas vraiment envie de faire trempette. 

Monsieur Ours enfile donc son « moche » c’est-à-dire son magnifique imperméable et je gesticule pour entrer dans mon sublime pantalon de pluie. Nous sommes parés ! 

Nous traversons donc la petite cascade (il ne faut pas avoir peur de se mouiller car nous passons littéralement sous l’eau qui nous tombe sur la tête) et continuons encore un peu. Presque arrivés au somment de la montagne, nous nous retrouvons cependant bloqués. Il faut, en effet, franchir un « cours d’eau » pour continuer la balade. Sauf que ce petit cours d’eau est devenu un gros torrent, très peu engageant et que la lumière commence franchement à baisser. 

Monsieur Ours part donc en éclaireur via un autre chemin pour voir s’il est tout de même possible de passer et de ne pas rester sur une défaite. Il disparaît alors pendant 10 minutes pendant lesquelles j’ai tout le loisir d’admirer notre environnement et d’essayer de trouver où nous pourrions passer la nuit si nous risquions bloqués après que le jour se soit couché… Non, je ne panique absolument pas facilement. 

Au bout d’un moment il revient donc et verdict : il va falloir faire demi-tour, le seul chemin peut-être disponible s’apparente plus à de l’escalade qu’à une randonnée.

C’est assez rageant car nous devinons que la vallée est juste devant nous mais il faut se résoudre à l’évidence et nous rentrons donc à la voiture, tout de même contents des beaux paysages que nous avons pu rencontrer. 

Road trip en Ecosse : Château hanté et Fort Williams

Nous nous dirigeons ensuite vers Fort Williams, qui est le village dans lequel nous allons passer la nuit en faisant un détour par le joli Loch Linnhe et son point de vue sur le Château de Stalker, qui est réputé pour être l’un des plus hanté d’Ecosse… Effectivement, il n’est pas très engageant !

Nous arrivons enfin en fin de journée à notre hôtel, le Clan McDuff, qui offre une très jolie vue sur le Loch devant lequel il est situé. Comme nous arrivons de nuit, nous ne découvrirons cette vue que le lendemain matin…

Partir en road trip en Ecosse : adresses utiles

Où manger à Ballachulish et à Glencoe en Ecosse ?

Quarry Cafe – Loanfern, Ballachulish PH49 4JB, Royaume-Uni – Café de l’Office de Tourisme à Ballachulish.

Glencoe Cafe – Glencoe, Ballachulish PH49 4HP, Royaume-Uni – Café de l’Office de Tourisme à Ballachulish.

Clachaig Inn – Ballachulish PH49 4HX, Royaume-Uni – Restaurant hivernal au Glencoe Village.

Où dormir à Fort Williams en Ecosse ?

Clan McDuff – Achintore Road, Fort William, PH33 6RW, Royaume-Uni – 80 livres pour deux personnes, 1 nuit, petit-déjeuner (très copieux) compris. Nous avons d’ailleurs dîné au restaurant de l’hôtel qui pratique des prix très abordables.

Retrouvez toutes les cartes de l’itinéraire de ce road trip sur cet article !

Rendez-vous au prochain épisode pour découvrir la suite de notre road-trip dans les Highlands : Glenfinnan et l’île de Skye – part 1