Bienvenue dans cette série de billets consacrés à notre road-trip dans les Highlands, en Ecosse, d’une dizaine de jours en octobre 2019 !

Après nos deux premiers jours à Édimbourg, dont vous trouverez le récit par ici, notre première immersion dans le Loch Lomond (par ici et par ici), notre découverte de Glen Etive et la Glen Coe Valley (par ici), ainsi que notre escapade dans les environs de Glenfinan (ici), notre séjour sur l’île de Skye (ici) et notre départ pour la péninsule d’Applecross (ici), voici la suite de nos aventures.

Cet article vous présentera les idées de visites et les activités à faire autour du Loch Ness et de Culloden.

Visiter l’Ecosse : idées de visites au Loch Ness

Jour 9 de notre road trip en Ecosse – Loch Maree, Loch Ness et la bataille de Culloden

Découverte du Loch Maree

Après une nuit au pied des montagnes, nous nous préparons à continuer notre périple. Arrêt avant de partir au restaurant Chez Nanny, situé à quelques minutes à pied de notre chalet.

L’intérieur est très cosy, c’est une petite boutique en bord de Loch qui sert le petit-déjeuner aux locaux ainsi qu’aux quelques touristes qui passent dans le coin. Des pâtisseries maison, un bon café, un joli cadre… Que demander de mieux ? 

Nous profitons quelques instants du Loch puis prenons la route vers les Victoria Falls, au bord du Loch Maree, à environ 50 minutes de Shieldaig. Ne les ayant pas trouvées exceptionnelles, vous ne verrez pas de photos sur ce blog. En revanche, nous en avons profité pour faire le tour du Loch, le temps étant magnifique. 

Le fameux Loch Ness

Nous reprenons ensuite notre route pour le Loch Ness. Situé à un peu plus d’une heure et demie de là, ce n’était pas forcément l’un des endroits où nous voulions nous arrêter à tout prix car nous avions peur du côté très “touristique” du site. Cependant, nous passions non loin et il aurait été dommage de ne pas s’y arrêter du tout. 

Effectivement, en arrivant devant nous nous rendons compte que l’endroit est bondé. Nous nous postons donc simplement en haut du parking et profitons quelques instants de la vue sur le Lac. Pas de croisière hors de prix ni de visite du Musée, également hors de prix pour nous! Le paysage est néanmoins très joli. 

La Bataille de Culloden en 1746 ou la fin de l’indépendance écossaise

Nous repartons ensuite et cette fois-ci, direction Culloden. Les fans de la série Outlander connaîtront bien ce lieu historique, mais pour les autres, voici son histoire. 

Nous sommes en 1746 et cela fait quelques temps que les armées écossaises se battent contre les forces anglaises, les “Red Coats”. Le 16 avril, l’armée écossaise, jusqu’à présent en force puisqu’elle a remporté toutes ses dernières batailles, rencontre l’armée anglaise sur la lande de Culloden. 

L’armée écossaise, menée par le Prince Charles Stuart  est composée d’environ 5 000 hommes tandis que l’armée anglaise, menée par le Duc de Cumberland en compte entre 7 000 et 9 000.

Il pleut, ce qui rend le terrain marécageux et bosselé défavorable pour une charge. L’armée de Charles vient d’effectuer de longues journées de marche sous un temps pluvieux : elle est démoralisée.

La stratégie des Highlanders, quoique ne manquant pas de panache, est sommaire : provoquer l’ennemi en soulevant son kilt, charger à l’épée et à la hache en hurlant, puis s’abriter des contre-attaque de la cavalerie derrière les petits murets qui parsèment le champ de bataille. A cette faiblesse tactique s’ajoute un sens de la discipline toute écossaise, chaque chef de clan entendant mener ses hommes comme il l’entend.

Aussi, lorsque le clan Cameron, face aux canonnades, entreprend sur un coup de tête de charger, le reste de la troupe suit, sans aucune coordination. La bravoure ne fait pas tout, et les hommes du Nord tombent sur la lande nue, fauchés par la mitraille ou s’empalent sur les baïonnettes de l’armée anglaise.

En moins d’une heure, à midi, le duc  est victorieux. On dénombre environ 1 250 morts du côté des jacobites contre 350 du côté anglais.

Le duc ne s’arrête pas là et entreprend ensuite une véritable vandetta qui lui valu ensuite son surnom du “Boucher de Cumberland” en achevant les blessés, les prisonniers et même des spectateurs qui étaient là en témoins puis en poursuivant les rescapés.

Cette répression dura plusieurs mois et fit des dizaines de milliers de victimes. Le système des clans des Highlands vole ensuite en éclats tandis que le port du kilt est interdit en 1747. C’est la fin de l’Ecosse et de tous ses symboles.

Cette bataille a donc été l’une des plus sanglantes de l’histoire écossaise mais aussi l’une des plus rapides. Etant donné qu’elle a mené à la fin de la culture écossaise, je trouve qu’il est vraiment intéressant de visiter le champ de Culloden ainsi que son musée.

Pour les fans d’Outlander, cela leur rappellera indubitablement des passages de la série et pour les autres, on ressent encore aujourd’hui l’émotion qui entoure ce lieu, entre le champ de bataille en lui-même et les stèles à la gloire des clans.

Il est possible de réserver une visite guidée mais nous avons opté pour un simple tour, en lisant Wikipédia pour comprendre l’histoire. Les panneaux explicatifs sont disséminés un peu partout et suffisent, je trouve. 

Puis nous reprenons notre route pour Highland, située à 30 minutes de Culloden, où nous passerons la nuit dans un cottage très simple, au milieu d’un champ (pas évident à trouver en pleine nuit d’ailleurs !). 

Partir en road trip en Ecosse : adresses utiles

Où dormir à Highland en Ecosse ?

Studio AirBnb – Braeside Cottages, Highland, Écosse IV12 5QJ, Royaume-Uni

Où manger à Highland en Ecosse ?

Nous avons pris de la nourriture à emporter dans la ville, il y a quelques “fast food” qui proposent pizzas et fish and chips, amplement suffisant pour nous ce soir-là. 

Jour 10 de notre road trip en Ecosse – Cairngorms National Park, Highland Folk Museum, Midhope Castle et Edimbourg

Newtonmore et le Highland Folk Museum

Aujourd’hui nous rentrons à Edimbourg. Nous avons environ 3h30 de route à travers le Cairngorms National Park et nous profitons des paysages tout en prenant notre temps. 

Nous nous arrêtons également à Newtonmore afin de visiter le Highland Folk Museum, qui est gratuit

Ce “musée” est extrêmement grand. En effet, il est constitué de plusieurs fermes reconstituées qui permettent de découvrir le savoir-faire et la technique de construction des Highlands du 18ème siècle à la première moitié du 20ème siècle.

La vie quotidienne y est exposée de manière vivante, à travers une école, une église et des ateliers animés par des acteurs costumés. Nous n’avons pas rencontré d’acteurs mais avons tout de même apprécié cette visite autour du folklore écossais. Les bâtiments mériteraient tout de même un peu plus de pancartes explicatives car nous avons dû faire un sacré effort d’imagination de temps en temps. 

Attention également, le musée est en extérieur. Même s’il est possible de s’abriter dans les bâtiments de temps en temps, il faut le savoir. La pluie battante ne nous a toutefois pas stoppé dans notre visite !

Midhope Castle, ou Lallybroch dans Outlander

Nous partons ensuite pour Midhope Castle, qui n’est ni plus ni moins que Lallybroch, le château de James Fraser dans la série Outlander. En tant que fan je ne pouvais pas passer à côté !

Seulement, j’ai été très déçue. Le “château” est en réalité une maison en ruines, pas rénovée et il est impossible de s’en approcher à moins de payer 15 livres par personnes ! Tout ça pour ensuite prendre une photo et faire demi-tour puisqu’il n’est pas possible d’en visiter l’intérieur. 

Nous sommes donc restés sur le parking, le temps d’une petite photo (et le temps de se faire enguirlander par le garde “si vous voulez voir il faut payer !”) Franchement peu engageant et très limite. 

Puis nous sommes rentrés à Edimbourg, pour notre dernière nuit avant notre retour en France. 

Partir en road trip en Ecosse : adresses utiles

Où manger à Édimbourg en Ecosse ?

The Herringbone, un restaurant “gastronomique” à Edimbourg, aux prix accessibles et aux cocktails très sympas ! – 2 S Trinity Rd, Edinburgh EH5 3NR, Royaume-Uni

Jour 11 de notre road trip en Ecosse – Édimbourg / Paris

Nous avions prévu de faire une randonnée au Arthur’s seat afin de voir la ville de haut mais nous avons finalement privilégié un peu de repos et de détente pour finir nos vacances qui étaient tout sauf reposantes ! 

Etant donné que nous devions être à l’aéroport à 15h30, le timing aurait été un peu serré et nous n’aurions pas pu nous rafraîchir après la randonnée. 

Dernier petit tour dans la ville, petit arrêt dans un café à chat pour un instant de douceur et c’est parti, retour à Paris, fin de notre road trip dans les Highlands !

Merci d’avoir parcouru ce récit de notre voyage. Rendez-vous au prochain (et dernier) épisode pour découvrir la conclusion de notre road trip dans les Highlands avec une carte de nos étapes et le budget de nos vacances !