Bienvenue dans cette série de billets consacrés à notre road-trip dans les Highlands, en Ecosse, d’une dizaine de jours en octobre 2019 !

Ah l’Ecosse et ses Écossais, sa culture unique, ses distilleries de whisky, ses falaises et châteaux, ses pubs, ses moutons, l’histoire de ses clans… Cette destination me faisait rêver depuis longtemps et c’est pourquoi nous avons décidé de partir en Ecosse.

Dans cette série de billets, vous trouverez un exemple d’itinéraire d’un road-trip en Ecosse, quelques adresses de restaurants et d’hébergements ainsi que des idées d’activités !

Je vous laisse découvrir !

Road trip en Ecosse : découvrir Édimbourg

Jour 1 – Paris / Édimbourg

Arrivée à Édimbourg…sur les chapeaux de roues !

Notre première journée a – forcément – été essentiellement consacrée au voyage : nous avons pris l’avion à l’aéroport Paris Charles de Gaulle vers 22h. Nous avons alors pu constater que les préparatifs du Brexit étaient bien enclenchés : il nous faut déjà passer les douanes au départ de Paris et à l’arrivée à Édimbourg (ce qui nous prend pas mal de temps au vu de la foule qui quitte Paris ce soir-là).

L’arrivée à Édimbourg se fait très tranquillement, une passage express aux tapis roulants pour récupérer notre valise et un passage tout aussi express pour notre voiture de location tout aussi rapide et nous voici sortis !

Information intéressante : suite à un partenariat entre Easy Jet et Europcar, nous avons eu la possibilité de réserver notre voiture à un prix dérisoire tout en réservant nos billets d’avion. Cela nous a permis d’avoir un retrait de la voiture et une dépose directement à l’aéroport, sans frais supplémentaires, une assurance et le kilométrage illimité (et bien entendu, nos billets d’avion aller/retour) pour 315 euros.

Nous avons aussi eu la chance d’avoir un surclassement de voiture à l’arrivée et de bénéficier d’une voiture avec GPS (plutôt appréciable au vu du réseau internet plus qu’incertain dans le nord de l’Ecosse) et dotée d’un moteur un peu plus puissant que le modèle de base (plutôt appréciable aussi vu que l’Ecosse est tout sauf un pays plat…)

Mais trêve de bavardages, il est temps de sortir de l’aéroport et de rejoindre le centre-ville Édimbourg pour notre première nuit en Ecosse.

Ces 40 minutes de route sont alors l’occasion pour Monsieur Ours, de se familiariser avec la conduite à gauche (et le volant à droite), (et le levier de vitesse à gauche du volant), (et les essuie-glaces qui fonctionnent dans l’autre sens)… tout ça à presque 23h, donc de nuit, bien entendu !

Ce baptême du feu s’est finalement presque bien passé, à part deux-trois loupés « noooon à gauche, mais à gauche, là, enfin ! » et nous sommes arrivés à bon port.

Tout juste le temps de se garer à proximité de notre AirBnb, de rencontrer notre hôte qui nous donne les clés, nous explique le fonctionnement de l’appartement (et nous montre le litre de bière qu’il nous offre pour nous souhaiter la bienvenue) et nous pouvons enfin nous détendre : nous sommes en Ecosse !

Road trip en Ecosse : que faire à Édimbourg ?

Jour 2 – Édimbourg, Calton Hill, Harry Potter et Dean Village

A peine réveillés, nous profitons d’un petit-déjeuner très local dans notre Airbnb : Patrick nous a laissé des œufs, des tomates, du pain, du beurre, du thé et du café. Parfait pour commencer la journée !

Première découverte de la ville

Nous décidons de nous balader dans la ville Édimbourg et partons donc à pied pour notre première découverte : Calton Hill. Cette colline surplombe la ville et offre un très joli panorama (également l’un des plus connus).

Nous faisons le tour de la colline et essayons de ne pas s’envoler avec le vent plutôt menaçant (spoiler alert, ce ne sera pas du tout la dernière fois que nous devrons composer avec ce temps capricieux). Nous profitons du joli point de vue et redescendons ensuite, dans le centre-ville.

La vieille ville

Nous découvrons ensuite le quartier de la vieille ville (Old Town) et ses charmantes ruelles, le Royal Mile, qui est l’artère principale du quartier, qui relie le Château Édimbourg au Palais Holyrood, la Cathédrale Saint Giles…

Nous avons trouvé que la ville était plutôt calme et très verdoyante : quel bonheur de trouver des arbres et des parcs à chaque coin de rue ! L’avantage aussi, c’est qu’il est tout à fait possible de se déplacer à pied (avec de bonnes chaussures tout de même !) car elle est à taille humaine.

Berceau d’Harry Potter

Nous nous sommes ensuite consacrés à la partie « Harry Potter » de la ville.

Alors, autant vous dire tout de suite, je ne suis pas la plus grande fan du monde d’Harry Potter mais j’ai pourtant été déçue : Victoria Street, qui est sensée avoir inspiré le Chemin de Traverse est une toute petite rue, certes colorée et authentique, mais à 1000 lieux de la rue mystique des livres et des films.

L’Elephant Café, qui est réputé pour être le café dans lequel J.K. Rowlings a créé l’univers d’Harry Potter et a commencé à écrire les premiers livres de la saga n’est ni plus ni moins qu’un café asiatique sans réel charme…

Et enfin, le cimetière de Greyfrians dont les tombes ont inspiré plusieurs noms à J.K. Rowlings ne nous a rien rappelé (mis à part peut-être, la tombe d’un certain Monsieur Black). Ceci mis à part, le cimetière se visite et est assez agréable.

Pour résumer donc : nous avons beaucoup aimé Édimbourg mais nous n’avons pas franchement été emballés par le côté Harry Potter, peut-être un peu sur-vendu.

Après, il est tout à fait possible d’acheter des tickets pour des visites guidées sur la thématique du fameux sorcier, peut-être que nous sommes passés à côté de quelque chose ?

En tous les cas, fan ou non de l’univers Harry Potter, Édimbourg reste une ville extrêmement agréable. Ne vous attendez juste pas à croiser Harry, Ron et Hermione au coin d’une rue et vous ne devriez pas être déçus !

Dean Village

Enfin, nous avons terminé notre balade par le Dean Village.

Auparavant un village dans lequel les habitants venaient moudre le grain dans ses nombreux moulins à eau, il a été rattaché à Édimbourg à partir du 19ème siècle. Quand un plus grand moulin s’est ensuite installé dans le quartier de Leigh, Dean Village perdit de son activité et se dégrada avec le temps. Aujourd’hui, c’est un quartier à la mode, un peu bourgeois, très agréable en été avec ses fleurs et sa rivière.

Partir en road trip en Ecosse : adresses utiles

Où manger à Édimbourg en Ecosse ?

Oink Oink Enseigne de restauration rapide avec uniquement du hog roast holl (pain rempli de porc rôti réhaussé par des oignons ou du haggis). 34 Victoria Street – à côté de Grassmarket| 82 Cannongate, Édimbourg

The Fiddler’s Arms – pour tester le Bangers and Mash. C’est l’équivalent d’un saucisse-purée version améliorée. Il est composé des saucisses de la semaine, servi avec un onctueux écrasé de pommes de terre et d’oignons frits, le tout accompagné d’une délicieuse sauce whisky maison. 11-13 Grassmarket, Édimbourg

Pour goûter au Haggis : Mum’s. 4a Forrest Road, Edinburgh – à proximité de Greyfriars Kirk

Renroc Café. Moins de 10 pounds pour un entrée-plat-dessert ou plateau de gourmandise et bouteille de vin pour 20 pounds. 91, Montgomery Street, Edinburgh

Le pub à fréquenter en soirée : Jeremiah’s taproom. 7-8 Elm Row, Edinburgh EH7 4AA, Royaume-Uni

The Conan Doyle. La « pub food » à l’écossaise, mais dans un endroit qui a du caractère. Le Conan Doyle, dédié à l’écrivain éponyme, est constellé de tableaux et d’affiches relatives au monde de Sherlock Holmes et meublé de façon très cossue. Forcément : Conan Doyle est né dans le quartier ! 73 York Place, Edinburgh

Under The Stairs. Comme son nom l’indique, Under The Stairs est un petit bar-restaurant caché sous les escaliers. On peut le louper au premier passage, soyez vigilants. Outre une ambiance chaleureuse, une jolie lumière et une musique sympa, la carte de Under the Stairs est vraiment chouette. Côté cocktails, on peut goûter à des saveurs vraiment uniques et originales. Ici, on n’hésite pas à faire épicé… Autre intérêt des cocktails : ils ne sont pas prétentieux du tout. Verres simples, pas de paillettes, pas de petits parasols. 3A Merchant Street, Edinburgh

Où dormir à Édimbourg en Ecosse ?

Charmant appartement de Patrick, dans le quartier de Leigh, plutôt bien situé pour découvrir la ville. 150 euros les deux nuits sur Airbnb.

Retrouvez toutes les cartes de l’itinéraire de ce road trip sur cet article !

Rendez-vous au prochain épisode pour découvrir la suite de notre road-trip dans les Highlands : Découverte du Loch Lomond et du Parc National des Trossarchs.